Les principaux corps subtils

1) Le Corps éthérique

"Porteur des forces créatrices du corps physique"

 

Il est le plus proche du corps physique. Il a la fréquence de vibrations la plus basse. Il enveloppe le corps physique à quelques centimètres de celui-ci. Il est le bouclier de protection du corps physique contre les agressions extérieures. Il se trouve être en étroite relation avec le champ magnétique de la Terre.

> Théoriquement

Aucune blessure, aucune maladie ne peuvent le franchir.

> En pratique

Si la vie que nous menons, notamment nos excès, matériels comme spirituels, provoquent un affaiblissement du corps éthérique, des trous, des déchirures peuvent apparaître dans ce bouclier et rendre le corps physique vulnérable aux agressions de l'extérieur.

 

Ces zones de faiblesse peuvent être détectées et traitées avant l'apparition de la maladie. Il est important de conserver son corps éthérique en bon état, non seulement pour rester en bonne santé, mais aussi pour pouvoir accéder aux corps énergétiques suivants car, souvent, lorsque le corps éthérique est faible, l'accès au corps astral, mental ou causal est difficile.

2) Le Corps émotionnel ou astral

"Véhicule nos sensations, émotions et traits de caractère"

Il épouse le corps éthérique généralement en une fine brume, délicate, mouvante et irisée. Ce n'est que lorsque l'on a fait un long travail de structuration de son corps astral que l'on peut en définir les contours avec plus de précision.

Le corps astral est le siège des émotions et cela se répercute directement sur notre caractère.

Lorsque l'on a une parfaite maîtrise de ses émotions, le corps astral peut émettre un rayonnement à plusieurs mètres autour du corps physique, un peu comme la forme d'un œuf dont la pointe se trouve dans le prolongement des pieds.

Maîtriser ses émotions, cela ne signifie pas qu'il faille refouler toutes ses émotions et devenir quelqu'un de froid et distant. Il s'agit au contraire de bien connaître son corps astral pour que l'on puisse immédiatement détecter les taches grises ou brunâtres qui viennent en souiller le voile délicat lorsque nous sommes sous l'emprise de la colère, des soucis, de la peur, afin de les contrer.

Bien évidemment, il s'agit de laisser son corps astral s'enrichir de toutes les émotions positives que nous pouvons ressentir.

3) Le Corps mental

"Véhicule nos pensées, connaissances rationnelles et intuitives"

Moins dense que les deux corps précédents, le corps mental est aussi plus volumineux. Lorsque l'on en a une bonne maîtrise il peut atteindre les dimensions extérieures du rayonnement ovoïde du corps astral et rayonner lui-même à plusieurs mètres au-delà. Sa fréquence vibratoire est plus élevée.

Il est le siège de la pensée, de l'imagination, du savoir inné et acquis.

 

D'un aspect opaque, laiteux et souvent grisâtre, le corps mental peut s'illuminer de couleurs vives qui, en se mêlant, reconstituent la lumière pure lorsque l'on atteint les plus hauts degrés de la connaissance spirituelle.

En effet, le corps mental est une zone de synthèse primordiale : les informations qui proviennent du plan physique sont presque toujours filtrées et déformées lors de leur passage dans le corps astral sous l'influence des émotions mal maîtrisées.

 

 C'est ainsi que les informations qui arrivent au corps mental, siège de la pensée rationnelle, sont bien interprétées rationnellement, mais sur des bases fausses. L'esprit propose alors au corps des solutions inadaptées qui expliquent le syndrome d'échec qu'ont de nombreuses personnes, déclenchent des déséquilibres provoquant des erreurs d'appréciation ou de comportement, des phénomènes de rejet vis à vis de soi, des dépressions nerveuses, selon le principe qui dit que l'on fait son malheur soi-même.

 

La pensée rationnelle ne peut proposer des solutions adaptées que sur des bases exactes. C'est pourquoi il est nécessaire de bien savoir traiter le plan émotionnel, car c'est dans le corps mental que se fait la rencontre entre les informations qui montent du corps physique et celles qui proviennent des zones supérieures, c'est à dire du corps causal.

 

C'est ainsi que s'organisent la pensée rationnelle, l'imagination et la créativité, sur des bases exactes fertilisées par un apport spirituel.

4) Le Corps spirituel ou causal

"Energie du corps la plus élevée et rayonnante en fonction de l'état de concentration de l'être"

Réduit à la portion congrue quand on ne connait pas l'éveil spirituel, le corps causal peut avoir des dimensions gigantesques et rayonner à plusieurs kilomètres autour de l'individu lorsque celui-ci a atteint les plus hauts degrés de la spiritualité.

 

Sa fréquence vibratoire est la plus élevée de tous les corps énergétiques qui composent l'aura.

Il est le siège de la lumière immaculée et brillante dans laquelle évoluent des circonvolutions iridescentes et mouvantes. Il est le réceptacle des énergies cosmiques et du savoir universel.

 

Ces flux irriguent les trois autres corps grâce au champ d'influence d'un corps causal harmonieusement développé. C'est ainsi que tous les corps énergétiques peuvent agir au plus haut niveau de leurs capacités car leurs fréquences vibratoires sont élevées au maximum possible grâce au développement du corps causal.

 

C'est aussi grâce au développement du corps causal que l'on peut atteindre les plus hauts degrés de sagesse, d'amour et de bien-être dans un art de vivre d'une extrême richesse.

 
 
 

© lephimagister - 2019